L’art du ramen au Yokato Yokabai

Un bol de ramen fait sans aucun doute partie d’un des plats les plus réconfortants sur la planète. Mon meilleur ami et moi adorons aller en manger ensemble. Dernièrement, nous avons bravé le froid et la neige (maudit hiver!!) afin d’essayer les ramens du petit restaurant Yokato Yokabai sur le Plateau Mont-Royal. Selon les dires de plusieurs, ceux-ci font partie des meilleurs ramens de l’île, donc nous avons décidé de vérifier le tout.

Nous arrivons vers 20hrs et nous prenons place dans la file d’attente. À la première impression, le restaurant semble assez populaire et pas très grand, mais chaleureux. Nous n’étions pas les seuls à braver le froid pour un bol de réconfort! Après avoir pris place au comptoir, nous examinons le morceau de papier sur lequel nous devons faire nos sélections. J’ai apprécié particulièrement le fait que parmi nos deux choix de soupe, nous avions la possibilité de choisir le niveau de salinité, la quantité d’oignons verts, si nous voulions un morceau de nori et un œuf. Le restaurant offre aussi l’opportunité de choisir un bouillon végétarien, une belle attention.

Il est également possible de choisir 4 entrées et de la crème glacée maison, miam! Par contre, l’endroit ne sert pas d’alcool, mais vous pouvez vous régaler des boissons pétillantes traditionnelles, des Ramunes, celles qui nécessitent de percer le bouchon. Une expérience à vivre avec plusieurs napkins afin d’éviter d’en avoir partout (p’tit truc du serveur).

Nous optons pour le ramen classique, avec le bouillon de porc et nous choisissons deux entrées, soient le gobo ( légume racine avec une saveur qui se situe entre le panais et le topinambour) et le karaage qui est des morceaux de poulet frits.

IMG_1154Voici à quoi ressemble le gobo, celui-ci est coupé en bâtonnet, frit par la suite et servis avec une petite mayonnaise épicée. Un coup de coeur pour moi, j’en aurais mangé encore et encore tellement c’était bon. J’étais charmée d’avance vu mon amour pour le panais et le topinambour.

IMG_1156Le karaage (poulet frit), oui oui on s’est lâché lousse sur la friture, était aussi délicieux. Bon à s’en lécher les doigts pour reprendre le slogan d’une chaîne servant du poulet ben ben gras! Le poulet était tendre et juteux et que dire de la petite sauce qui l’accompagnait. Savoureux!

IMG_1158Le plat de résistance, ma source de réconfort tant attendu, le ramen. Le bouillon était bien balancé, les saveurs très présentes et les morceaux de porc étaient fondants.Une belle quantité pour le prix. Je confirme qu’il est pas mal dans mes tops que j’ai mangés à Montréal.

Afin de finir le repas en beauté nous avons commandé une crème glacée maison au yuzu et une au thé vert. Mention spéciale pour celle au thé vert qui n’offre pas une texture granuleuse et qui présente un bel équilibre.

Je suis sortie de là réconfortée ainsi que satisfaite vers 21h30 et il y avait encore une file d’attente. J’pense que leur réputation est faite!

Psst: vous pouvez aussi commander pour emporter!

 

Yokato Yokabai

4185 Drolet, Montréal, QC H2W 2L5

514-282-9991

 

 

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *