Érable du bonheur!

L’érable, est-elle toujours une source de bonheur en 2020 ? Tellement!

Je suis née le 27 mars, ça fait donc de moi officiellement un bébé cabane à sucre. On peut donc dire sans gêne que je suis littéralement tombée dans cet or liquide québécois quand j’étais enfant. Dernièrement, j’ai eu la chance d’assister à la soirée « L’érable source de bonheur » qui mettait en vedette évidemment notre bel or québécois, le sirop d’érable. Devinez quoi ? J’en suis ressortie encore plus fan que jamais de ce beau produit!

Animée par le très comique et irrévérencieux Christian Bégin, la soirée avait pour but de mettre de l’avant les produits de l’érable et le bonheur que ce produit nous procure à tous. En effet, comme on nous a dit à plusieurs reprises dans la soirée, au Québec, nous avons tous de bons souvenirs liés à des visites à la cabane à sucre. Que ça soit dans les dernières années ou à quand nous étions enfant à se « bourrer » la face de tire au point d’en avoir partout dans le visage. Je me souviens d’ailleurs d’avoir eu droit à un de mes premiers baisers à vie dans une sortie à la cabane à sucre au primaire! Comme quoi l’érable aura toujours fait partie de ma vie.

Si je manquais encore de raisons pour tomber en amour avec ce produit, cette soirée m’aura permis assurément de l’apprécier du cocktail au dessert. On est loin du sirop sur les crêpes le matin. En effet, il existe une panoplie de belles recettes à faire avec ce produit et le site web d’Érable du Québec en est bien rempli.

Alors oui, sans hésitation, l’érable est toujours une source de bonheur! Bravo aux chefs qui ont participé à cette soirée et à l’organisation des producteurs acéricoles. Ce n’est pas toujours facile de réussir à renouveler année après année un produit autant ancré dans nos habitudes et notre histoire.  La surprise de la soirée va sans aucun doute aux Petits Chanteurs du Mont-Royal et à la vedette de l’événement qui aura presque volé mon cœur, Sœur Angèle. Elle aura réussi à conquérir l’ensemble de la salle le temps d’une petite chansonnette et en nous partageant sa passion pour notre richesse doré. Parce que l’amour pour l’érable n’a pas d’âge, on peut en faire la promotion à 8 ans ou à 81 ans (l’âge très noble de Sœur Angèle ;)). Ce produit aura toujours sa place dans nos cœurs et dans notre maison.

Les érables ont commencés à couler, donc il est temps de réserver votre prochaine cabane à sucre en famille ou entre amis! Personnellement, je sais déjà ce que je ferai dans les prochains jours et prochaines semaines! Pour des idées de cabanes, voir l’article de Marie l’an dernier en cliquant ici.

Santé mon bel érable du Québec !

Caroline

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *