Manger en silence au Van Horne

Êtes-vous capable de passer plusieurs heures lors d’un repas avec vos amis à garder le silence…sans musique, le calme plat? Tout un défi! Ne pas pouvoir partager ses impressions sur ses plats et ne pas discuter de ce qui nous passe par la tête.

C’est la thématique que le restaurant Van Horne a proposée lors de Montréal en lumières. Inspiré du concept EAT à New York, l’objectif se voulait un souper dans le silence complet pendant environ deux heures. Si on parlait, notre plat s’envolait, donc il valait mieux être prudent! Même dans la cuisine ça parlait en langage des signes!

Nous étions cinq à la table avec nos crayons et nos calepins afin de pouvoir communiquer entre nous. Il y avait même des échanges de feuilles entre les tables. Manger en silence amène une tout autre dynamique dans un restaurant et par le fait même avec notre entourage. Il faut être capable de vivre avec celui-ci.

L’objectif d’un souper au restaurant entre amis est de déguster, partager et échanger. Manger dans un souper silencieux, c’est définitivement un autre univers, un peu comme celui qui se passe dans le noir complet.

J’étais loin de ma zone de confort. Tout se passe dans les regards et l’observation des gestes. Nous avons réussi le défi, mais pour ma part une chance que j’avais un calepin pour communiquer, sinon j’aurais peut-être flanché avec un fou rire quelconque.

Lors de cette soirée silencieuse, nous avions un repas 5 services plus quelques amuses bouches.

Voici nos plats lors de cette soirée silencieuse:

  1. Tête de sanglier et radis
  2. Biscuit, Comté et graines de moutarde
  3. Huître, crème, moutarde et aneth

photo

  1. Magret fumé, cédrat, kale, sésame et genièvre
  2. Consommé de boeuf façon dashi, quenelle de poulet et de poisson

photo (1)

  1. Flétan, bisque de homard et chou-fleur
  2. Caille, foie gras, betterave et truffe

photo (2)

  1. Crème d’argousier, mousse au chocolat et pistache

Mes coups de cœur ont sans aucun doute été l’huître, le magret fumé, le flétan et le dessert chocolaté.

Le souper silencieux au Van Horne ou la façon d’amener une expérience gastronomique à un niveau complètement différent.

 

 

 

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *