New York, si tu savais…

Dès la première seconde où j’ai mis les pieds à New York, je suis tombée en amour. À vrai dire, en traversant le pont George Washington, je savais que commencerait une belle histoire avec cette ville que l’on surnomme La Grosse pomme. Je me suis toujours sentie comme chez moi à New York et je caresse le rêve d’avoir assez d’argent pour y acheter un condo (oui je sais, c’est beau rêver surtout quand tu n’achètes même pas de billets de loterie!).

La première fois, ç’a été sur un coup de tête. Je venais de perdre mon emploi, j’étais chez un de mes anciens copains, je déprimais et en surfant sur le Web, on est tombé sur une photo de New York. Il n’en fallait pas plus, 10 minutes plus tard l’hôtel était réservé et six heures après on était dans l’auto. C’est ce qui s’appelle partir su’l fly!

Cet été, c’était la 4e fois que j’y allais. À chaque fois c’est différent, même si je retourne à certaines places, à tout moment, je m’émerveille devant l’immensité de la ville, la vie, le métro climatisé (assez la vie pendant les grosses chaleurs de l’été!), les klaxons et la diversité de l’offre, pour toute! New York, c’est beau, illuminé et vivant.

13626433_10154528334081833_1670894364752435039_nBon, il y a des petites odeurs désagréables parfois, mais le reste l’emporte sur les petits désagréments de ce genre. Avant mon voyage de juillet, ça faisait environ cinq ans que je n’y avais pas mis les pieds. Je n’avais pas encore de blogue et j’avais un palais moins raffiné. Là je peux vous dire que j’avais une map avec toutes les adresses que je voulais visiter pour aller essayer quelque chose. Manger du dessert à 10 minutes d’intervalle, le matin, dans deux endroits différents, je vis bien avec ça. #pasletempsdeniaiser.

J’ai vécu quatre jours dans Upper East Side (XOXO Gossip Girls!) et j’ai vraiment beaucoup aimé le quartier.

Il y avait un bon choix de restaurants et de bars à moins de 10 minutes à pied et je pouvais me rendre à Central Park en marchant aussi. Je l’ai fait à 47 degrés (no joke) en plein soleil en buvant j’sais plus combien de litres d’eau et en suant ma vie pour me rendre à deux endroits: le Shake Shack et l’American Museum of Natural History. Mon but; goûter à ces burgers qui ont l’air si fous (je suis leur compte Instagram depuis deux ans) et aller voir des dinosaures, parce que c’est cool et impressionnant!

J’aurais vraiment aimé manger au Shake Shack situé dans le parc en diagonale du Eataly, mais j’ai changé de plan en voyant la file d’attente et j’ai opté pour celui à côté du musée. La vue était un peu moins belle, mais le temps d’attente beaucoup mieux. Est-ce que j’ai été déçu par les burgers pis les frites ondulées…oh que non!!! On a atteint quelque chose au niveau du fast food avec ça! À essayer si vous n’êtes jamais allés.

13769616_10154530402571833_8242049129388291021_n

Le musée en vaut la peine à mon avis. En plus, moi je partais de zéro, car je n’ai jamais vu le film Une nuit au musée, mais des films d’horreur j’en ai vu en masse par exemple! L’endroit est immense, on s’est perdu minimum quatre fois, mais c’est vraiment intéressant et la section des dinosaures est complètement folle! L’immensité de tout ça est particulièrement impressionnante (voir ici-bas nos faces impressionnées!)!

13606919_10154531109596833_4780085953575908756_nC’est cette journée-là que j’ai fait une matinée sucrée! Avant la longue marche de feu, je suis allée acheter en premier lieu des bonbons au magasin Dylan’s Candy bar. Le paradis pour tout amateur de bonbons! Ça n’a aucun bon sens, même dans le plancher il y a des sucreries. Il y a même une section avec les bonbons préférés d’une multitude de vedettes. Je sais maintenant que les bonbons favoris de David Duchovny sont les Jelly Beans. Je suis aussi repartie avec un sac rempli de Jelly Beans, dont ceux au popcorn, magique!

IMG_3053En me bourrant de Jelly Beans, j’ai visité deux endroits qui étaient sur ma liste depuis longtemps, le Magnolia Bakery et le Sprinkles Cupcakes. En plus, les deux endroits étaient à moins de cinq minutes de marche l’un de l’autre. J’ai commandé un cupacke à la vanille et funfetti au Magnolia parce que pour une raison inconnue, j’adore ces petits bonbons de couleur.

13710501_1027764650652685_6890214444287998979_oLe cupcake était vraiment moelleux et le glaçage était juste assez sucré, mais il n’a pas battu le cupcake au caramel salé de chez Sprinkles cupcakes, oh que non! J’avais hâte d’aller à cet endroit pour une raison particulière; la CUPCAKE ATM! Un guichet automatique à cupcakes, allo la belle idée! Tu peux commander des cupcakes 24h sur 24h (pouvoir combler son craving anytime!) et en plus il y a une vidéo qui te montre ce qui se passe jusqu’à l’arrivée de la petite boîte. Même si la boutique était ouverte, j’ai commandé mon cupcake dans la machine distributrice. #nochoice. Le glaçage était dé-lec-table.

IMG_3454Pour continuer sur ma lancée sucrée et de caramel salé (non je n’ai pas tout mangé ça le même jour!), je suis allée manger une crème glacée salty pimp au Big Gay Ice Cream dans West Village (gros coup de cœur pour ce coin-là de New York, j’y déménagerais demain matin!). Un cornet avec du caramel au fond, de la crème molle à la vanille trempée dans le chocolat et après on y ajoute encore du caramel puis de la fleur de sel. Le Drumstick peut bien aller se rhabiller.

13782289_1026403084122175_8256555283328742635_nNiveau « resto » à New York, je me suis aussi gâtée. C’était le Restaurant Week cette semaine-là, donc le moment idéal pour avoir accès à de bonnes tables à bons prix. Le Restaurant Week ressemble beaucoup à notre Mtlàtable  ici. Plusieurs restaurants proposent des tables d’hôte 3 services pour 29$ et 42$ dont le Bar Boulud du prestigieux chef Daniel Boulud. Alors, j’ai réservé à cet endroit sous la recommandation de mon meilleur ami. De l’entrée au dessert tout était très bon, une cuisine française comme je l’aime et le service était impeccable. Un souper sur la terrasse à regarder la faune de New York en dégustant un bon vin, c’est pas mal dans mes définitions du bonheur. Par ailleurs, en temps normal, le 3 services est offert à 48$, ce qui est très abordable pour un repas de cette qualité. À mettre sur votre liste!

13620155_1027022207393596_2803382216294840416_nRillette de saumon sur pain pumpernickle et pickles de betterave

13882311_1027022250726925_7472202717493573356_nTarte au chocolat noir, citron confit et glace à la praline

 Pour les amoureux de la bouffe, vous ne pouvez pas passer à côté du Chelsea Market, une ancienne usine située près de la rivière Hudson. Celle-ci a été convertie en véritable paradis culinaire. Vous trouverez plus de 50 entreprises pour vous remplir le bedon, dont Amy’s Bread, Fat Witch Bakery (mélange à brownies, 5$) et Doughnuttery. En plus de vendre des trop cutes beignes, ils font du sucre à plein de saveurs (Pebbles, chocolat et beurre d’arachide, citron et romarin, etc.), de quoi faire un peu d’hyperventilation. Je crois que je suis restée 20 minutes avant de sélectionner mes saveurs.

IMG_3205

Ah oui et si le cœur vous en dit, traversez de l’autre côté à Brooklyn, il y a une pizzeria folle qui se nomme Roberta’s. Un ancien garage devenu un restaurant avec une terrasse splendide! Ne vous fiez pas au premier regard, car de l’extérieur c’est pas très cute, mais comme on dit, ne jamais se fier aux apparences. Moi qui suis très difficile côté pizza, j’en ai presque mangé une à moi toute seule.

Une belle finalité pour le chemin du retour.

New York, on se revoit bientôt!

 

 

 

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *