Trois nouveaux spiritueux à découvrir!

Si comme moi, tu aimes découvrir et essayer de nouveaux spiritueux pour ajouter à ta collection ou pour offrir en cadeau (Noël s’en vient tsé!), cet article te sera certainement utile. Station 22 a élaboré deux nouveaux spiritueux juste à temps pour l’arrivée de l’automne avec ses temps plus frisquets et La Distillerie de Montréal a lancé un gin me ramène en été, au moment où mon jardin débordait de concombres.

En effet, la distillerie située à Rosemont nous offre un gin tout en fraîcheur élaboré à partir d’un concentré de jus de concombre avec pelure fraîchement pressé. Afin de créer ce délicieux gin, le propriétaire Lilian Wolfelsberger a préparé un concentré à partir de 45 kilos de concombres, qu’il a distillés puis incorporés à de l’alcool neutre et des baies de genièvre. Par la suite, pour ressortir encore plus le goût du concombre, il l’a complété avec une légère infusion de bois de cassis. Amateurs.es de concombres, vous serez comblés.es. C’est frais et bien dosé ne provoquant pas une sensation désagréable due à l’alcool.

Pour le déguster, mon chum a fait fumer des limes dans son nouveau fumoir (son obsession des derniers mois), que nous avons ajoutées à du tonic et des morceaux de concombre légèrement écrasés. Le Gin de Montréal se retrouve à la SAQ au coût de 45$.

Avec pour objectif de célébrer le thème de la nordicité, Station 22 a mis sur le marché un gin et un whisky de rye vieilli en chai. Le gin Tundra qui est présenté dans une bouteille rappelant la pureté de ces endroits est composé de baies de genévrier (évidemment), de sumac, de sauge, d’aubépine, d’aronia, de thé du Labrador, de camarine noire ainsi que de racine d’angélique. De façon surprenante, au goût, il est beaucoup plus fruité que l’on pourrait s’imaginer si l’on se fit à sa liste d’ingrédients forestiers. Du fait que les saveurs de baies sont plus présentes, ce gin est à mon avis plus facile à boire avec ses touches sucrées. Il sera parfait en cocktail ou en tonic avec des petits fruits.

Le gin Tundra est en vente à la SAQ au coût de 38$.

Pour sa part, le whisky The Wild North est un whisky canadien fabriqué à base de seigle et d’eau de source du Grand Nord. Il est par la suite vieilli 5 ans en fûts de chêne américain. Au goût, on perçoit des notes de caramel et de vanille qui sont apportées par le passage en fûts de chêne. Dans un old-fashioned (la seule façon dont je bois du whisky), sur le bord d’un feu qui crépite, c’est le bonheur!

Le whisky The Wild North 5 ans se retrouve à la SAQ au coût de 39$.

 

À découvrir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *